Tag Archive | ombre

Répétez après lecture: »désubstantialisation »….

tete-sur-tige-giacometti

Le mot est ardu et c’est celui qui m’est venu à l’esprit lorsque je me suis refusé à photographier la Tête sur tige de Giacometti montrée lors de l’exposition à l’Hôtel Salé (Musée Picasso).  Je ne sais si comme moi vous pensez qu’il y a  » désubstantialisation »  dans les images de l’art photographié , perte de ce qu’autorise la présence à l’objet. Il est bon même si nous aimons consulter les livres, les catalogues d’aller se frotter à l’oeuvre . On le contourne, on le soupèse du regard, on en respire la matière ,on imagine les mains sur le plâtre.

J’ai préféré montrer  cette photo  d’Irène qui m’accompagnait: l’ombre comme image décalée. Je ne sais si Giacometti prêtait attention aux ombres portées de son travail. Les musées si qui travaillent leur éclairage et offrent ainsi une autre  vision du réel  ,le réel étant ici oeuvre d’art .

-« Celui qui tire la langue remarque  Irène . J ‘ai pris son ombre. »

-« Non ,une bouche ouverte » lui dis-je et de la convaincre en la ramenant devant le bronze. GHV

 

 

Croquis du matin…

homme.

 

Peut-on faire plus sérieux?

Petit clin d’œil à ma voisine de banquette du soir: « les traits sont ombre et le blanc lumière »…mais rien n’est achevé.GHV

Lettre au soleil.

icare1

Cher soleil  voyageur

Aujourd’hui vous brillez enfin de tout votre éclat : merci.

C’est Michel de Caso *qui m’apprend dans un article du blog de l’ ADREUC que si j’étais née allemande , arabe ou éthiopienne je vous eu  donné du « chère » . La lotoise que mes parents ont mis au monde, la plupart des latins, la majorité des cultures vous vénère masculin et donc créateur, actif et j’en passe . Et voyageur lis-je encore car il semble que vous  entrainiez notre minuscule planète sur la courbe d’un gracieux  ressort au creux duquel vous filez , dans votre périple vers Ksi Her, vers l’apex solaire.

Icare observant l’ ombre que vous lui prêtez  ,  jouant avec elle sur l’huile des vagues  s’approche si près de vos flammes qu’elles   font  de lui une pierre propulsée vers les fonds.

Icare est au jour de sa naissance l’être propulsé sur l’orbe de la vie, une trajectoire vers le jour du terme.

A demain .

GHV

PS :*Michel de Caso né en 1946 est peintre-plasticien et anime des blogs.