Archive | voyages RSS for this section

Au pas de l’éléphant: trois livres.

elephant.ghv

1995: je calligraphiais des éléphants. Le verbe calligraphier parce que avec acrylique et encre  que je lavais après avoir respecté un court temps de séchage restaient sur le papier des lettres animales . L’éléphant qui marche sur l’eau….verbiage superflu  de peintre qui se cherche….

J’ai lu à l’automne dernier Le voyage de l’éléphant de José Saramago, prix Nobel 1998 de littérature, mort en 2010. Nous devions avec Claudine retrouver notre amie d’enfance Dalia au Portugal, à Lisbonne exactement.Je recherchais à l’époque quels auteurs portugais je ne connaissais pas ou trop peu.Je découvris donc le Portugal au pas de l’éléphant que  le roi Joao III en 1551 envoya  depuis Belem à l’archiduc Maximilien d’Autriche. Il s’appelait soliman et devait mourir en 1553.

Je retrouvais son nom dans L’architecte du sultan  de Elif Shafak, qu’Irène me confia pour le voyage en train qui en début de semaine me ramenait sur Paris. L’auteure turque mais de langue anglaise nous fait découvrir les peuples, les splendeurs , cruautés, merveilles et misères de l’Istamboul de Solimam le magnifique et de ses héritiers. L’ ambassadeur autrichien curieux des trésors de la ménagerie du sultan signale à Jahan (le cornak-architecte qui veille sur Shota l’éléphant blanc) la présence de son congénère soliman à Vienne celui de notre livre précédent. Récit de femme grouillant d’anecdotes et d’informations en particulier sur l’architecture et les liens homme-animal.

C’est encore dans le train de retour du Lot le mois dernier que j’avais découvert Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants. de Mathias Enard.  Eveline(ELB, co-auteur de ce blog) me l’avait confié. Toujours au XVI  siècle, mais au tout début, Michel-Ange abandonne Rome et ses obligations auprès de Jules II et  travaille à Constantinople aux plans d’un pont enjambant le Bosphore. Ce voyage est pure imagination mais j’ai retrouvé l’évocation des dessins bien réels de Michel-Ange Buonarotti  pour ce projet  dans l’ouvrage d’Eliuf Shafak. Elle met même en scène une rencontre à Rome de son héros avec le maitre vieillissant . Les deux livres mettent en évidence les liens et affrontements culturels des deux mondes, celui des chrétiens et celui des musulmans. Dans les deux les liens amoureux : ceux impossibles  que Jahan l’architecte ne peut lier  avec  la fille du sultan et qui servent de trame au passage du temps. Plus forts et émouvants semblent les sentiments que Mesihi le compagnon frustré éprouve pour Michel-Ange.

Trois livres qu’il vous plaira peut-être de lire. Mais j’attends vos suggestions pour d’autres auteurs ou thèmes . GHV

PS: Constantinople , officiel depuis 1930 , et Istanbul sont les deux noms d’une même ville, Stamboul désignant exactement la vieille ville , l’enceinte aux sept collines, et le nom de la ville reconquise par les ottomans.

 

José Saramago. Le voyage de l’éléphant.Points .Poche.

Elif Shafak. L’architecte du sultan.J’ai lu. Poche.

Mathias Enard. Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants. Babel.Poche.

 

 

Lisbonne 4 en édifices.

vers-mirador-santa-catarina

Rentrée depuis un mois déjà mais encore plein de souvenirs .

 

img_5111

 

Construite sur l’estuaire du Tage et tout près de l’océan Lisbonne respire au grès des vents marins du moins en ce mois d’octobre et ses maisons joyeusement recouvertes d’ azulejos vernissés se parent de délicatesses mauresques ou de couleurs  comme en Italie. Rues étroites modestes ou larges boulevards commerçants, chaque façade mérite un coup d’oeil. On y lit les époques, l’avant du tremblement de terre de 1755 et l’après, la modernité

img_5189

 

Monastère de Jerominos (manque l’accent sur le o  sinon écrire des Hyéronymites) : aucun touriste ne peut l’éviter, aucun esprit n’en ressort intact. Monet en eut recouvert ses immenses nymphéas de leur lumière de pierre . Assise auprès de la fontaine centrale j’ai laissé couler le temps au pied de la double déambulation du cloître et des colonnes pétries de milliers de motifs.

img_5460

 

Château saint Georges: lourdeur des restaurations à la Salazar,béton et créneaux tirés au cordeau mais voyage au dessus de la ville sur trois cents soixante degrès

 

img_5152

 

5 octobre jour de fête nationale (commémorant la fin de la monarchie et instauration de la république en 1910)  et en cette année 2016 inauguration de la nouvelle aile du MAAT musée de l’architecture . L’oeuvre est de l’ architecte britannique Amanda Levete . Jeux de lumière dans les ondes des murs et des plafonds qui répètent celles de l’eau toute proche, écailles de céramique blanche, entre le pont du 25 avril et la tour Bélem. Nous y étions…

img_5212

En bus nous passons devant un bâtiment investi par une foule de promeneurs. Murs roses et arbres en terrasses. Nous ferons connaissance de Ana Maria dont le français impeccable nous permettra de comprendre qu’il s’agit du Palais de Bélem, demeure du président de la république, ouvert au public ce 5 octobre . Marcelo Rebelo de Sousa est élu depuis 2015 et pour cinq ans après des élections qui désignaient la droite mais le parti socialiste , l’extrême gauche et les communistes se sont alliés  ou ont plutôt fait un compromis (la geringonça) permettant au parti socialiste de gouverner grâce à leur majorité à la chambre. C’était faire barrage à l’austérité . Commentaire de Ana Maria: »Rebelo est un président différent. » Ana Maria est devenue une amie…GHV

Lisbonne.3.Les mariées

Qu’eut dit Fernando Pessoa du mariage et des couples? Dans La mer de tranquillité il écrit: »Nous n’aimons jamais vraiment quelqu’un. Nous aimons uniquement l’idée que nous nous faisons de ce quelqu’un. Ce que nous aimons, c’est un concept forgé par nous — et en fin de compte, c’est nous-mêmes. » Appliqué au couple   l’on sombre dans un bien étrange constat.!

Au Chiado, quartier chic, au café A brasileira qu’il fréquentait la chaise  àla gauche du poète  est vide ou libre.

img_5447

La cathédrale : Cl. l’avait inscrite dans son parcours pour l’après midi du vendredi. En prime nous aurons un mariage.  Nous jubilons . Nous nous tordons le cou à attendre la mariée au bras de son père.Les  travées se sont peu à peu remplies de jeunes couples en tenue. Les filles pour lesquelles le  mot d’ordre était  le vert, robes longues, décolletés plongeants  et talons (elles ont osé affronter les pavés ) ont déjà remonté la nef .Leurs compagnons en vestes serrées et souliers pointus. Dames en chapeau. La choriste  a entrepris trop tôt son morceau et les notes suraiguës résonnent sous les voûtes.

amour

Que les anges au haut des piliers nous écoutent mais nous pardonnent: nous échangeons quelques remarques  -dirais-je légères? amusées?- sur le couple d’amoureux  à la différence d’âge évidente , tout aussi touriste que nous  et qui sur un banc tout proche se câline et se papouille  . Mais pour eux qui s’aiment leurs sentiments leur permettent  de manifester un regard plein d’émotion   sur l’évènement. A les observer j’oublie pourquoi nous-même attendons . Pour quelques secondes à peine j’aurai  en ligne de mire un superbe dos nu souligné de dentelle blanche.

img_5400

A Tomar la veille: j’ai voulu garder un souvenir de ce nuage vaporeux comme je le fais des mariées du métro ,ou celles des mairies le samedi , celles que je croise au hasard des rues. Cet après-midi encore et c’était sur Epinay (j’écris à mon retour de Lisbonne)il y avait mariage à la mairie : youyous et klaxons en folie.Parade nuptiale. de l’animal homme

img_5473

Nous cherchons le tramway, le fameux 28 celui que tout guide recommande comme obligé pour découvrir la ville . Je n’ai vu qu’un éclair blanc…Elle court la mariée  et abandonnant là  mon amie   je  bouscule, contourne les  passants très nombreux ,je ne vois plus tout à coup que ses jambes et ses espadrilles, je la dépasse enfin et elle se prête volontiers à la pause  avant que de repartir dans un éclat de rire.

_ »Mais où était-tu passé? »

GHV

Sur le blog à propos d’autres mariées:

https://trainsurtrainghv.com/2013/09/20/la-colere-dun-enfant/

https://trainsurtrainghv.com/2016/05/18/la-mariee-chinoise/