Archive | juin 2019

Haïku du soir.

Long jour sans soleil

Une courte nuit sans lune

Un solstice d’été ?

 

ELB

Haïku du jour.

Derrière le carreau

Têtes lourdes sous la pluie-,

Les pivoines rose.

 

ELB

 

 

« Chute d’une nacelle » à Epinay sur Seine.

Encore quelques rafales dans les branches ce samedi matin. Au sol les jonchées de feuilles tendres malmenées par la tempête de la veille et de la nuit. Sous mes fenêtres dans le grand thuya la nichée des tourterelles turques a résisté.

A trois rues de là au dix-huitième étage, au flan de l’immeuble ,au dessus du vide, la nacelle vibre et tangue sous le poids des trois hommes qui s’y installent. Tout en bas les voitures alignées le long du trottoir, personne dans la rue. Au ciel de longues trainées nuageuses abandonnées par la tempête.Pour eux la reprise du boulot . Du regard ils s’encouragent . Un rire fuse, la blague du matin….

Un cri comme une terrible interrogation.

Des mains de fer qui font prise avec la rambarde d’aluminium.

Le bruit insolite puis énorme, envahissant, assourdissant d’un château de poutres , de traverses, de poteaux métalliques qui s’effondre sur lui-même, lentement.

Deux hommes glissent et dans l’ arc de leur chute les images d’un soleil radieux, d’une enfance ailleurs, du regard d’une mère …

Combien de minutes avant que ne s’ouvre une fenêtre puis une autre? Une femme se penche et dans l’entrelacs de l’échafaudage écroulé elle voit sur la pelouse deux corps étendus . L’un a les yeux ouverts. GHV

Article de presse.http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/deux-ouvriers-meurent-en-tombant-d-une-nacelle-dans-le-93-le-chantier-suspendu-09-06-2019-8089815.php