On demande une maman.

C’est un livre de la collection Marjolaine de chez Bourrelier. Il sent le vieux et c’est le seul livre rescapé parmi ceux de mon enfance .Je l’ai lu à nouveau ce dimanche. Et aussi les notes au crayon sur la page de garde: Pour L. et I: lu et relu mille fois . Peut-être emprunté à l’école de Padirac et jamais rendu mais tellement aimé ». J’aurai pu écrire « parce que » tellement aimé

Je l’ai donc repris plus d’un demi siècle après et ce dimanche j’avais huit ans.

Histoire d’une enfant qui attend à l’orphelinat que on l’aime : les mots sont si simples et l’émotion si juste que les larmes montent sans honte. Aucun pathos, mais le chagrin, le vrai , et le bonheur rendus compréhensibles aux enfants. Le genre de lecture qui vous permet plus tard de penser: « ‘oui, cela je connais, je comprends.  » Un livre initiatique en quelque sorte. De même plus grand on devrait avoir lu Racine et Corneille pour mettre des mots sur toute situation que la vie réserve. La psychologie de nos jours mettrait ce texte à mal mais j’envisage de le faire découvrir à mes petits enfants.

Les illustrations sont d’Edith Follet. Avec stupéfaction j’ai découvert n’en avoir oublié aucune et j’aurai pu les dessiner de mémoire , enfin me semble-t-il…Autre surprise après recherche, cette Edith était la première épouse de L.F.Céline. Le mariage dura de 1919 à 1926 .Elle survécu à son mari et mourut en 1990. Il existe semble-t-il une autre édition avec couleurs ….Si quelqu’un la possède qu’il m’en informe, j’aimerai bien l’acquérir ou l’échanger contre l’un de mes dessins.

Colin Shepherd ‘est un pseudonyme et en réalité elle s’appelait Joséphine Trott. Mes recherches me laissent croire que il s’agissait d’une violoniste américaine célèbre et cela concorderait avec le personnage du livre , l’élégante concertiste qui vient à l’orphelinat pour y rencontrer Sylvia cette petite italienne à la voix d’or dont elle fera malgré ses origines son enfant idéale.GHVI

Joséphine Trott interprétée par .B. Chevalier, violon.;

Étiquettes : , , , , ,

About trainsurtrainghv

Le blog initié pour extraire de leurs carnets mes croquis du train (GHV:banlieue, quotidien, voyage petit, paroles singulières), prend corps avec les mots d'Evelyne (ELB: déambulations parisiennes et banlieusardes, sensations et constats et depuis peu retour sur le Lot). La palette de notre enfance quercynoise nous autorise ce regard particulier sur le monde citadin et banlieusard et sur la vie en province. GHV

2 responses to “On demande une maman.”

  1. chagny says :

    Moi aussi j’ai lu ce livre quand j’étais enfant, et je l’ai toujours quelque part. Même ressenti, je l’ai lu et relu ….

    J'aime

    • trainsurtrainghv says :

      Ces lectures d’enfant ont laissé leur empreinte…C’est indéniable. Je suis toujours une lectrice facile à émouvoir jusqu’à la sensiblerie! Certains enfants de mon entourage sont capables d’écouter l;histoire de La chèvre de Mr seguin sans frémir. Mais de quel bois sont-ils faits?
      J’ai fini les nouvelles de Raymond Carter. Pas de chute et c’est ce qui en fait quelque chose de convainquant. Ghv

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :