Urbanisme et urbanités à Epinay sur Seine

Place de l’église. La place nouvelle

De banc en banc.

Dix huit heures et le soleil tape.

 » Vous travaillez dur ». Elle se penchait sur le carnet.Ce fut son entrée en matière pour en un temps bref mais sans répit me faire son rapport sur l’espace (la place d’Epinay)  et tout le bien qu’elle en pensait, le passé du quartier entremêlé au sien et donc son histoire depuis le Togo en passant par Villeneuve la Garenne, les vicissitudes de la vie, et les changements , les mutations, celles liées à son séjour  et celles de la ville , la vie des enfants et celle des gens et ce qu’elle croyait et ressentait : vivre bien.  Et une voisine d’approuver et à trois nous comparâmes  le temps de nos existences ici: quarante deux ans années pour l’une, trente huit pour moi, et vingt quatre pour mon interlocutrice.

gens.epinay

Et sa voix comme un ruisseau:

« Vous  ne sentez pas l’odeur? C’est le shit qui sent comme ça…Ne leur dites rien. De vous ils n’accepteraient pas .Mais moi je leur ai dit: c’est pas bon.

Mais Epinay c’est bien maintenant et beau. J’y promène mes amies; les bords de Seine, les parcs. Chez elles c’est moins beau.

Vous vous souvenez des passerelles? Et le marché? L’ancien où celui qui construit à sa place  a été détruit pour la médiathèque?

Je peux aller partout, les bus, je les connais tous , le tramway, le train , le Rer. Et maintenant je ne pense plus à retourner vivre chez moi. Deux semaines là-bas et je dois rentrer.  »

gens.epinay.4

 

Et la dame qui  avait vécu plus longtemps ici mais qui suivait la conversation en silence ou presque parce qu’elle ne parlait mal le français approuvait en hochant la tête. Et l’heure était douce et des cris d’enfants résonnaient  tout autour et sur chaque banc des groupes distincts, celui des gars blagueurs , les filles ado plus loin , celui des retraités, hommes ,et d’autres où comme nous des femmes s’abordaient. J’en avais essayé plusieurs , question de point de vue.

 

gens.epinay1

Elle parlait toujours .A quelques années près nos enfants auraient pu se connaître, avaient fréquenté les mêmes écoles, collèges et lycées. Envolés les enfants pour nous trois. Le vide. C’est ce que nous avions ressenti à leur départ.

gens.epinay.3

« Moi aussi… »Je reprenais chacune de ses remarques et m’étonnais que nous ayons vécu tant d’expériences similaires.

A mon italien de  mari à qui je racontais cette rencontre il fallait bien que je trouve une image pour camper le personnage : »belle, très belle, comme Sophia Loren. » GHV

Publicités

Étiquettes : , ,

About trainsurtrainghv

Le blog initié pour extraire de leurs carnets mes croquis du train (GHV:banlieue, quotidien, voyage petit, paroles singulières), prend corps avec les mots d'Evelyne (ELB: déambulations parisiennes et banlieusardes, sensations et constats et depuis peu retour sur le Lot). La palette de notre enfance quercynoise nous autorise ce regard particulier sur le monde citadin et banlieusard et sur la vie en province. GHV

5 responses to “Urbanisme et urbanités à Epinay sur Seine”

  1. sabnic says :

    Dessins inspirants ….

    J'aime

    • trainsurtrainghv says :

      Faut-il comprendre qu’ils évoquent quelque chose?

      J'aime

      • sabnic says :

        Je trouve en effet que les personnages dégagent quelque chose de fort. On a envie de les approcher , ils sont  » vivants « . J’ai toujours été très admirative des  » croqueurs  » qui avec une économie de traits sont capables de faire passer beaucoup de choses dans leurs dessins. C’est peut-être précisément l’absence de détails superflus qui permet d’aller tout de suite à l’essentiel …

        J'aime

  2. Chagny françoise says :

    J’ai eu plaisir à lire ça et j’aime tes dessins, surtout les deux derniers. C’est elle que tu compares à Sophia Loren ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :