Arbres si beaux.

bords de seine-epinay (6)

Le printemps passe trop vite. C’est ce que me dit Françoise alors que nous suivons le chemin de halage le long de la Seine à Epinay . Nous nous arrêtons devant le saule dont je sais avoir photographié le corps insolant de santé vigoureux et nu  il y a trois semaines  à peine. Aujourd’hui le squelette massif est comme enchâssé dans un écrin de verdure.

arbresibeau

 

Il y a quelques jours  Evelyne (ELB pour les habitués du blog) m’accompagnait sur un de ces chemins lotois  qu’aucun guide de chemins de randonnées ne mentionne,entre Miers et Padirac, blanche castine et haies tendres ,soleil , bleu  bleu le ciel. Trop bleu: Robert Doisneau séjournant chez son ami Jean Lurçat  aux tours de St Laurent désespérait de le saisir en couleur.

Dans ce petit val un ruisseau murmure que les herbes déjà hautes dissimulent au regard. Les prés ne seront plus jamais aussi verts qu’en ces derniers jours d’avril ni aussi délicatement fleuris. Les arbres à l’assaut des roches taillées dans les derniers mamelons du limargue leur font une ombre encore légère. Je songe à ce livre dont nous parlions peu avant : Sur les chemins noirs de Syvain Tesson.

 

 

françoisedessinant

Promenade spinassienne terminée au Bistrot de Paris rue de Paris face à la médiathèque .D’ordinaire  la clientèle est surtout masculine mais nous nous attablons à côté d’ un trio de vieilles dames que Françoise croque et je croque Françoise. En silence ou presque après avoir évoqué les plantes, oiseaux, amis, nos vies aussi, le travail entrepris à l’atelier.Nous n’avons pas évoqué les élections. GHV

Publicités

Étiquettes : , , ,

About trainsurtrainghv

Le blog initié pour extraire de leurs carnets mes croquis du train (GHV:banlieue, quotidien, voyage petit, paroles singulières), prend corps avec les mots d'Evelyne (ELB: déambulations parisiennes et banlieusardes, sensations et constats et depuis peu retour sur le Lot). La palette de notre enfance quercynoise nous autorise ce regard particulier sur le monde citadin et banlieusard et sur la vie en province. GHV

One response to “Arbres si beaux.”

  1. Gilles Labruyère says :

    Les arbres touchent aux Dieux avec leurs branches et à la sagesse des anciens avec leurs racines. Pas très étonnant qu’on ait parfois l’envie de s’incliner ou de les embrasser … ou juste de s’y abriter. Une toute belle journée à vous, Huguette.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :