Répétez après lecture: »désubstantialisation »….

tete-sur-tige-giacometti

Le mot est ardu et c’est celui qui m’est venu à l’esprit lorsque je me suis refusé à photographier la Tête sur tige de Giacometti montrée lors de l’exposition à l’Hôtel Salé (Musée Picasso).  Je ne sais si comme moi vous pensez qu’il y a  » désubstantialisation »  dans les images de l’art photographié , perte de ce qu’autorise la présence à l’objet. Il est bon même si nous aimons consulter les livres, les catalogues d’aller se frotter à l’oeuvre . On le contourne, on le soupèse du regard, on en respire la matière ,on imagine les mains sur le plâtre.

J’ai préféré montrer  cette photo  d’Irène qui m’accompagnait: l’ombre comme image décalée. Je ne sais si Giacometti prêtait attention aux ombres portées de son travail. Les musées si qui travaillent leur éclairage et offrent ainsi une autre  vision du réel  ,le réel étant ici oeuvre d’art .

-« Celui qui tire la langue remarque  Irène . J ‘ai pris son ombre. »

-« Non ,une bouche ouverte » lui dis-je et de la convaincre en la ramenant devant le bronze. GHV

 

 

Publicités

Étiquettes : , ,

About trainsurtrainghv

Le blog initié pour extraire de leurs carnets mes croquis du train (GHV:banlieue, quotidien, voyage petit, paroles singulières), prend corps avec les mots d'Evelyne (ELB: déambulations parisiennes et banlieusardes, sensations et constats et depuis peu retour sur le Lot). La palette de notre enfance quercynoise nous autorise ce regard particulier sur le monde citadin et banlieusard et sur la vie en province. GHV

3 responses to “Répétez après lecture: »désubstantialisation »….”

  1. trainsurtrainghv says :

    Je ne sais si j’ai bien compris le sens de votre question…Il s’agit bien de l’ombre de LA TËTE SUR TIGE DE gIACOMETTI. Vient de se terminer à Paris àu musée Picasso une exposition qui mettait en vis en vis ou qui accolait des dessins, sculptures et toiles des deux:Giacometti et Picasso.
    Cordialement.GHV

    J'aime

  2. Monsieur R. says :

    Belle idée que voilà à qui appartient l’ombre d’une œuvre ?

    J'aime

    • hyacinthe46 says :

      J’aime beaucoup l’ombre portée comme image décalée de l’œuvre dans une exposition de sculptures . Peut-être bien parce-qu’on se l’approprie ainsi, un peu en y voyant encore autre chose. Une manière de l’animer. Qui sait?
      L’oeuvre est là mais sans y être.

      ELB

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :