Ode au jour de l’An.

de Pablo Neruda. 

 

Jour neuf de l’année

Bien que tu sois semblable

Comme les pains

A chaque pain,

Nous allons te vivre autrement,

Nous allons te manger, te fleurir,

T’attendre.

Nous te mettrons

Comme une galette

Dans notre vie,

Nous t’allumerons

Comme

Un chandelier,

Nous te boirons

Comme si tu étais une topaze.

Dans Odas elementales 1954   (Gall. collection Du monde entier 1974).

 

PS. de GHV:

Evelyne(ELB) nous propose  aujourd’hui -jour spécial-ce poème de Pablo Nerruda et je m’autorise un ajout  en vous proposant quelques liens d’actualité sur le grand homme.

A propos de Neruda dont vous trouverez la poésie dans toute librairie et les échos de sa vie politique et littéraire  dans l’actualité des années 70 voici que les salles de cinéma nous proposent ce mois ci un film de Pablo Larrain .

https://www.leblogducinema.com/critiques-films/critique-neruda-842637/

Existe aussi un reportage:

www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/5241_1

Et qui se souvient de Noiret dans son rôle de modeste facteur apportant son courrier à Neruda l’exilé ?

 

 

 

Publicités

Étiquettes : , , , , , ,

One response to “Ode au jour de l’An.”

  1. Citoyenne Dumonde says :

    Erreur de casting dans le Post-scriptum : Philippe Noiret tenait le rôle de Pablo Neruda et non celui du facteur .C’est Massimo Troisi qui incarnait « Mario » le jeune facteur illettré .
    Meilleurs voeux pour 2017 !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :