Sous les noisetiers d’Epinay sur Seine.

 

vivre2

J’aurai pu faire une belle récolte de noisettes mais beaucoup m’avaient devancée. C’est donc pour raison de piètre cueillette que nous avons poussé jusqu’au bout du chemin de halage vers les anciens garages Redelé car j’y savais une haie peut-être oubliée.

Bien au sec sous les feuillages du dernier noisetier un homme (?)dormait(?) ,enroulé dans une couverture élimée. J’ai vu les pieds nus, les talons crevassés. A peine s’il a bougé. Les rares promeneurs le frôlaient sans soupçonner sa présence.

Au retour par l’avenue Foch j’ai choisi un journal dans  la librairie-papeterie Gibouille ouverte le dimanche matin.

Pour y lire ceci entre autres: la vie d’un français est estimée à trois millions d’euros. GHV

 

 

Publicités

Étiquettes : , , ,

About trainsurtrainghv

Le blog initié pour extraire de leurs carnets mes croquis du train (GHV:banlieue, quotidien, voyage petit, paroles singulières), prend corps avec les mots d'Evelyne (ELB: déambulations parisiennes et banlieusardes, sensations et constats et depuis peu retour sur le Lot). La palette de notre enfance quercynoise nous autorise ce regard particulier sur le monde citadin et banlieusard et sur la vie en province. GHV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :