Pierre Bergounioux, en campagne et en banlieue.

 

 

 

pour-pierre-bergounioux

Je me lance dans la publicité .  Et pour Pierre Bergounioux je choisis quelque chose de sobre car l’homme est attachant , l’écrivain fertile, le penseur sévère, le style parfois exigeant et chacun, chacune,  entre en lecture comme l’on entre à la Trappe pour s’isoler et mieux comprendre le monde. En lisant  son journal  je me suis confortée dans cette manie de croquer , de dessiner au quotidien.

J’ai choisi deux croquis : un citadin  dans le train de banlieue, peut-être  un déraciné de  » province », et deux profils lotois. Je sais que c’était sur le champ de courses de Gramat un lundi et quel mois d’août de quelle année….Je veux ainsi évoquer cette habitude d’opposer deux paysages, deux imaginaires, deux humanités, habitude forcée par la vie. C’est ce qui me semblait le mieux illustrer le travail de cet acharné du quotidien , du souvenir, de la nostalgie,(Douleur du retour).

J’invite à le découvrir  en ( ré)-écoutant les dix minutes d’interview des 25 et 26 mars du 5/7 avec Dorothée Barba.

http://www.franceinter.fr/emission-le-57-du-week-end-la-correze-verte-hirsute-cabossee-de-pierre-bergounioux

http://www.franceinter.fr/reecouter-diffusions/662554

Les lotois (ElB et moi-même auteures  de ce blog en sommes) et corréziens apprécieront car l’homme qui vit ,travaille, oeuvre en région parisienne  est né à Brives .

Les citadins qui ont des racines du terroir, de la « province  » comprendront et les banlieusards aussi pour la plupart déracinés et nostalgiques de la couleur d’un ciel, du parfum d’une herbe , de visages …Et tous les amoureux de belle écriture. J’attends avec impatience qu’Evelyne prose sur ce qui nous le rend si indispensable, elle qui me l’a fait si bien découvrir il y a une quinzaine d’année que j’ai sur une étagère les trois tomes de son journal (Carnet de note I,II,III) , que me reste à réserver le dernier, et aussi quelques titres ,  entre autres Miette, Le grand sylvain, Back in the sixties que je me promettais de relire hier en apprenant l’arrivée à Cuba des Rollings-stones dans la foulée d’Obama . Il y est question  du temps arrêté  . Et voilà que l’on nous assène l’idée d’un redémarrage. Tout donne à penser . Pierre Bergounioux a du noter cela dans son carnet .GHV

 

 

 

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

About trainsurtrainghv

Le blog initié pour extraire de leurs carnets mes croquis du train (GHV:banlieue, quotidien, voyage petit, paroles singulières), prend corps avec les mots d'Evelyne (ELB: déambulations parisiennes et banlieusardes, sensations et constats et depuis peu retour sur le Lot). La palette de notre enfance quercynoise nous autorise ce regard particulier sur le monde citadin et banlieusard et sur la vie en province. GHV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :