Journée d’une femme. Un an après

guillaume1 

Croquis du train entre Paris et Epinay- Villetaneuse.

 

Repiquage de l’article paru sur le blog il y a tout juste un an:

 

La semaine passe. Les mots roulent.

Guillaume nous a dit que tout est moche: laide est la ville, laid le bahut et les classes aussi; que c’est dur, que tout le monde s’en fout. Trois semaines pour un premier boulot de prof. d’arts appliqués dans un lycée en banlieue de Creil. Travail alimentaire; il faut bien payer les loyers et financer  ses passions mais honnête , si ça ne fonctionne pas il partira. Comprenez : il n’ira pas voir son toubib. Il démissionnera; ça a surpris.

Chico a eu trente ans cette semaine; il « rêve toujours de changer le monde. »

R. écrit qu’il apprécie mes croquis et nos textes et veut les publier sur le journal qu’il a crée , Bribes.

F. par SMS: « Je souffre , je veux vivre . »

Sur le parking du Leclerc rencontre et discussion  avec Farid; il se présente aux élections.

Sur le prunier les tourterelles turques s’empiffrent de bourgeons sucrés. Mouvements hypnotiques des  branches légers balanciers sous le poids de leur corps.

JM à Evelyne qui fait du rangement: « tu devrais supprimer le plus de photos possible. »

Ch:  » As-tu remarqué? On entend les gosses… » .  Il fait très beau. GHV

Un an après : le 9/03/2016:

Un an a passé. J’ai eu une journée chargée: ma petite-fille à garder qui a elle tout juste quatorze mois . Guillaume a démissioné. Quatre numéros de Bribes ont parus et Evelyne et moi même y avons chaque fois publié   ses textes et  mes croquis . Chico écrit pour son trente et unième anniversaire qu’il doit son bonheur à son goût pour l’altruisme et la compassion. Farid a-t-il été élu.? Pluie et bourrasques et manifestations …GHV

 

 

 

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

About trainsurtrainghv

Le blog initié pour extraire de leurs carnets mes croquis du train (GHV:banlieue, quotidien, voyage petit, paroles singulières), prend corps avec les mots d'Evelyne (ELB: déambulations parisiennes et banlieusardes, sensations et constats et depuis peu retour sur le Lot). La palette de notre enfance quercynoise nous autorise ce regard particulier sur le monde citadin et banlieusard et sur la vie en province. GHV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :