Cimetière des Joncherolles.

hgfemme (48)Femme du train vers Epinay Villetaneuse.

 

A la fenêtre un panneau à vendre. Elle est partie il y a quelques jours sans bruit à presque quatre vingt douze ans. Ce matin pleine voiture de ses voisines jusqu’au cimetière des Joncherolles.

Entre nous évocations, anecdotes et aujourd’hui beau, grand soleil. Elle eut aimé il y a quelques mois encore et par un temps pareil s’en aller à pied par l’allée vers Enghien . Mais ça c’était alors que vivait  son mari. Et son fils.

Je retrouve pour elle l’ haïku qu’Evelyne (ELB) m’avait adressé sur ce même blog pour le décès en mai 2014 de Giuseppe , mon beau-père.

 

Le souffle s’est tu

Dans le silence des nuits

Au ciel sans limite.

GHV

 

Publicités

Étiquettes : , , ,

About trainsurtrainghv

Le blog initié pour extraire de leurs carnets mes croquis du train (GHV:banlieue, quotidien, voyage petit, paroles singulières), prend corps avec les mots d'Evelyne (ELB: déambulations parisiennes et banlieusardes, sensations et constats et depuis peu retour sur le Lot). La palette de notre enfance quercynoise nous autorise ce regard particulier sur le monde citadin et banlieusard et sur la vie en province. GHV

One response to “Cimetière des Joncherolles.”

  1. manh14 says :

    Très beau. Une mélancolique empathie qui rend votre blog attachant. Bravo.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :