Archive | septembre 2015

Feutre Pentel tradio: angoisses.

visages feutre pentel tradio*Croquis du dimanche en rentrant de chez Yasmina et Richard.

Dix euros et sans la recharge mais je me suis laissée séduire par un outil plus professionnel ,un feutre Pentel tradio ,moi l’habituée des Faber-Castell achetés en nombre, perdus, retrouvés ou pas, usés jusqu’à leur dernier souffle, cette trace qui se meurt sur la page du carnet, expressive et nuançant encore et mieux qu’une pointe neuve l’ombre d’un regard ou la mèche légère dans un dernier effort de la main et de la pointe épuisée. Et lorsque je n’en ai plus je cherche et  trouve au fond de mes poches quelque bic ou feutre de grande surface qui fera bien sans façon un travail tout aussi honorable.

Or depuis une semaine me voilà en lutte avec un objet bien trop « beau pour moi, »(dit sur le ton d’Agnès Jaoui , »c’est trop beau pour un chien » dans Un air de famille )un trait si fin, un glissé incomparable et des nuances incontrôlées dès que la main appuie un peu trop , des réactions  de star et d’objet trop bien éduqué et moi avec des timidités de néophyte dans un congrès de sommités.

Le carnet s’en ressent, j’arrache les pages, je médis sur les cahots du train, je crains de le perdre, j’angoisse de ne pas le séduire . GHV

Au Bouillon Chartier.

Au bouillon Chartier

On avait poussé la grande porte tambour.

Au milieu du balai de saveurs, de bruits de couverts et de bouteilles numérotées que l’on débouche, on avait du mal à s’entendre.

Ça tombait bien ! On était là pour regarder, observer les globes lumineux se refléter dans les miroirs, la verrière et les porte-chapeaux, le vieux comptoir au milieu, le buffet bas aux innombrables tiroirs de mercière et près de la porte à battants de la cuisine, la caissière en majesté,  derrière laquelle clignotaient des lumières vertes.
Mi- gouailleuse, mi- boudeuse, elle ne dépareillait pas dans ce décor de bouillon Art Nouveau avec ses boiseries, céramiques, verrière ainsi que miroirs de la Belle Epoque qui en a vu d’autres.

Le Buzet était bon, la dorade et la saucisse de Toulouse aussi. Les concombres indigestes, le dessert copieux et trop gras comme on aime en manger,  l’hiver.

Quel spectacle  et quelle animation joyeuse ce jour où le soleil inondait la rue du Faubourg  Montmartre. Je me souviens des deux vieux messieurs au crâne dégarni dont le sommet rougissait au fur et à mesure que la bouteille se vidait; Ils avaient en fond, derrière eux,  un de ces vieux tableaux aux accents bucoliques du XIXème qui  auréolait leur visage de vieux compères en pleine complicité de gourmandise.

J’y étais venue et avait découvert ce lieu grâce à une amie il y a au moins trente ans et me trouvais encore sous le charme. Le brouhaha  m’avait plu et j’en avais oublié le menu du jour et la note, griffonnés  sur  la nappe de papier blanc  pour ne penser qu’à cette époque, mi dix-neuvième  où ce type de restaurant, sorte de cantine rassemblait  surtout des ouvriers.

L’ambiance y  est  toujours brouillonne et joyeuse.

Et pour se consoler de l’été parti trop tôt, au premier froid, nous mangerons des poires au vin dans un bistro.

ELB

Médecine du travail.

medecine du travail

En attendant la visite.

A la manière de Martin Parr (2)commentaire pour accompagner le croquis du mardi /09/2015:

Pour les employés de la ville de Paris il est coutume de subir un examen médical. Au centre Edison au 44 de la rue Moureu dans le XIIIème arrondissement  les personnes convoquées attendent leur passage toutes catégories professionnelles confondues. Un médecin vous reçoit après que vous ayez rempli un questionnaire et subi quelques examens (vision, analyses d’urine) et s’informe des possibles répercussions de votre travail sur votre organisme. L’inquiétude à mon niveau: ai-je utilisé des bombes de couleur avec mes élèves? Suis-je du genre pétillant ou déprimé? Discussion animée sur les bienfaits des sachets de  noyaux de cerises chauds en application sur les articulations douloureuses. GHV

Mais encore et aussi…

https://trainsurtrainghv.com/2015/03/23/le-reve-ou-quoi-dautre/

https://trainsurtrainghv.com/2014/03/27/cabinet-du-docteur-rollin-a-epinay-sur-seine/

https://trainsurtrainghv.com/2013/02/07/attendre/