Ville et campagne

villeetcampagne

Deux verres de rosé, j’éclate de rire. Sous la voûte étoilée nous attendons le dessert de fruits , les papillons de nuits assaillent les deux lampes nues et animent le frêle découpage noir de la treille de Baco .Chez J.  notre voisine nous dînons pour notre dernière soirée dans le Lot. Demain matin dès l’aube nous partirons.Le silence est partout, plus aucune ferme aux alentours depuis des années.

J. a dans la pénombre un air de korê antique et de walkyrie nordique, ses lourds et très longs cheveux roux déployés en cascade sur les épaules et la poitrine..Elle nous reçoit avec bonheur. La retraite l’a apaisée.

Je ris encore.Elle nous a révélé les avances de V. et parce qu’elle soupçonne toute une vie de débauche pour sa femme s’épanche sur le couple, les frustrations, puis sur les médisances à son  égard d’un autre voisin malfaisant .

Ma première réaction est de réfuter l’image  qu’elle colle au pauvre J que j’ai bien du mal à imaginer cavaleur

La campagne, la province  et ses ragots mais aussi ces vies posées là en évidence. La tristesse me gagnerait presque à savoir que d’autres prennent cela pour argent comptant, et qu’en sais-je en réalité ?  Et qu’il y a bien là des âmes blessées, celle de J. justement et de sa petite femme que j’aime tant et dont la jovialité prête à commentaires, des vies troublées …et toujours une part de vérité.

Un dernier verre … « A bientôt  » . Les étoiles glissent curieusement dans le ciel marine.

C’était il y a dix jours. J’ai repris pour ce qui est ma dernière rentrée le chemin du boulot et vais crayonner ces visages et ces corps alourdis sur les banquettes du train , lourds de leur vie , de leur existence consciente ou négligée …La ville. GHV

Publicités

Étiquettes : , , ,

About trainsurtrainghv

Le blog initié pour extraire de leurs carnets mes croquis du train (GHV:banlieue, quotidien, voyage petit, paroles singulières), prend corps avec les mots d'Evelyne (ELB: déambulations parisiennes et banlieusardes, sensations et constats et depuis peu retour sur le Lot). La palette de notre enfance quercynoise nous autorise ce regard particulier sur le monde citadin et banlieusard et sur la vie en province. GHV

2 responses to “Ville et campagne”

  1. manh14 says :

    Comme des instants ordinaires deviennent magiques sous une belle plume. Pour qui aime la vie, ce post est un moment de bonheur. Bonne rentrée. H.A.

    J'aime

    • trainsurtrainghv says :

      Merci. Puisque vous me suivez vous savez que cette rentrée est la dernière; elle a ceci de particulier que mon remplaçant est déjà nommé: tuilage… Encore neuf semaines de collaboration à venir ce qui me permet déjà de tester le temps libéré…juste pour moi.
      GHV

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :