Sans paroles …ou presque

pluie

Que l’on manquât de mots ou qu’on ne sut les dire, deux onomatopées auraient suffi pour résumer le temps météo de ces dernières semaines: celle exprimant le bruit d’un vent chaud: ffff… vvvv… et depuis deux jours celle de l’averse de la nuit de samedi à dimanche: plic plac ploc..

Le vent chaud avait tout raclé; l’herbe sèche, jaunie et rase de ce bout de causse était le tableau qu’Huguette,  de quelques coups de crayon, aurait pu illustrer.

Puis, la nuit dernière, la pluie a rendu vie. Tant pis pour les trois dernières nuits  sans étoiles dont le ciel lotois est habituellement, gourmand.

– vingt millimètres chez nous!

– Trente dans le village d’à côté!

Qui dit mieux? trois cents litres au mètre carré, c’est pas si mal.

– Bah! est-ce-que ça suffira pour la suite. Il faut être paysan pour comprendre.

Mines réjouies, ainsi discutaient ceux, qui comme moi, attendaient leur tour à la boulangerie, hier matin à la sortie de la messe ou de leur lit.

A l’abri de maisons lourdes de pierres ou de briques, le souffle court et la parole rare, on l’attendait, on l’espérait.

Gonflant voiles latines et autres toiles tendues dans la ville, de Sète à Toulouse en passant par Carcassonne, le vent semblait venir de loin, de plus bas encore, plus au sud. Tiède ou chaud, il assommait bêtes et gens.

De mer en canal, de la rivière Aude et sur la Garonne, descendue de quelques crans, les mouettes criardes, les aigrettes et hérons égarés jusqu’au seul martin pêcheur, ils se regardaient les pattes sur de maigres îlots éphémères en bas de la chute du Bazacle.

Aujourd’hui, le plateau calcaire lotois a commencé à reverdir.

A quelques heures près, nous n’aurions pas connu les jardins après la pluie.

Un jour, qui sait, mes petits-enfants danseront à l’annonce de la pluie ou migreront en Scandinavie  ou plus au Nord encore.

ELB

Étiquettes : , , , , , , , , ,

One response to “Sans paroles …ou presque”

  1. Agatheb2k says :

    18 mm le 8, 12 le 9 et 59 le 13… les orages sont fantasques même s’ils empruntent volontiers certains couloirs.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :