Bribes publie un portfolio de trainsurtrainghv.com

remyargenson1 remyargenson2

 Cadere par Remy Argenson

Le deuxième numéro de la revue bribes nous a invité  nous laissant carte blanche pour un portofio de croquis et de textes. Nous en parlerons plus loin.

C’est au cours d’une rencontre pour en discuter que Remy Argenson m’avait averti vouloir préparer  un article sur Cadere. « Tu connais? » A peine si le nom pour moi résonnait roumain et c’était bien le cas . J’attendis donc l’article avec impatience intriguée par ce qu’il m’en avait rapporté et ce que j’avais découvert ensuite. Et voilà après lecture de cet article ce que j’ai noté en quatre I :

-Indifférence: y eut-il chez cet artiste une  provocation  et un désir de dénigrer le système des lieux d’exposition qui lui semblaient incohérents? Auquel cas il n’aurait rien entrepris de ces déambulations avec ses ronds de bois sur l’épaule. Donc pas d’indifférence, plutôt l’accent mis sur cet embarrassant partenariat dès lors qu’il rend l’oeuvre atone et délaisse l’artiste.

-Institution: l’institué, le formaté, le figé,  l’incontournable mais horripilant.

-Identité: celle de l’artiste . Image que l’on donne de soi et qui fait oeuvre tout autant que la forme tranchée , fragmentée, peinte, encore les fameux ronds de bois…Bigrement importante à ses yeux semble-t-il. Pourquoi?

-Implémenter: le mot donne des pistes. Les techniciens , les électroniciens le connaissent  bien , habitués aux lectures des cahiers des charges (merci Charly de tes lumières).Donc le musée participe à la création. Il se doit de le faire . Chez  Andréi Cadere l’orgueil et l’intransigeance l’oblige à accompagner l’oeuvre. Orgueil salutaire de ceux qui sont convaincus (l’orgueil évoqué par le lettré Erri de Luca ) . Certitude de l’oeuvre vivante dès sa production,  jusqu’au temps de son exposition; montrée et particulièrement montrée ( posée, promenée, abandonnée, dissimulée…Avec quelque chose de ludique en plus.

J’ignore si R.Argenson  reconnaîtra ses propos et ses intentions dans mes mots.  Je vous invite à en faire lecture dans le deuxième numéro de bribes . Et ensuite page 34 dans l’index mes croquis !

Merci à lui d’avoir invité le blog d’une collègue et de l’avoir fait avec chaleur. Il y eut cet instant, très bref ou j’hésitais à lui refuser le choix du dessin de couverture en préférant d’autres mais je ne peux qu’apprécier la mise en page du portfolio en son entier  et ce faire-valoir pour notre pratique de blogeuses.  Et le croquis me direz-vous, est-ce que je le fais pratiquer à mes élèves? Oui…GHV.  Huguette Galante

Publicités

Étiquettes : , , ,

About trainsurtrainghv

Le blog initié pour extraire de leurs carnets mes croquis du train (GHV:banlieue, quotidien, voyage petit, paroles singulières), prend corps avec les mots d'Evelyne (ELB: déambulations parisiennes et banlieusardes, sensations et constats et depuis peu retour sur le Lot). La palette de notre enfance quercynoise nous autorise ce regard particulier sur le monde citadin et banlieusard et sur la vie en province. GHV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :