Le rêve du Tintoret

tintoret1

D’hier: Croquis du train entre Paris et Epinay-Villetaneuse.

Chez moi; je lis sur Le Tintoret de Melania G.Mazzucco. « Quel rêve y avait-il dans les yeux de ses personnages?  » questionne-t-elle. Celui de supprimer la mort. La Venise de la Renaissance connaissait la peste. Les femmes y mouraient en couche, un rhume vous emportait . Longtemps l’homme a cherché le filtre d’immortalité.

Qu’y a-t-il aujourd’hui comme rêve dans le regard de chaque être? Le rêve s’est transformé.. On oeuvre  à rechercher comment supprimer le corps,qui nous apporte tant de déboires, souffrances, échecs,et dans le crâne vide et blanc des vanités * on voudrait ne garder qu’une intelligence débarrassée des tourments de la vie. Post -humanité .GHV

*Vanité de Philippe de Champaigne.

Publicités

Étiquettes :

About trainsurtrainghv

Le blog initié pour extraire de leurs carnets mes croquis du train (GHV:banlieue, quotidien, voyage petit, paroles singulières), prend corps avec les mots d'Evelyne (ELB: déambulations parisiennes et banlieusardes, sensations et constats et depuis peu retour sur le Lot). La palette de notre enfance quercynoise nous autorise ce regard particulier sur le monde citadin et banlieusard et sur la vie en province. GHV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :