De André Gide à Dominique Fernandez.

expositionnovembre 058

 

J’aime lire les journaux «intimes ». Noter au quotidien  impressions et remarques, pensées, études ou  réflexions est un exercice difficile. Etre honnête n’est pas donné à tous. C’est  aussi assumer de laisser tant  la trace de ses erreurs que de ses  lucidités.

Le hasard  fait que j’ai sur ma table de chevet les deux tomes du journal d’André Gide et qu’il me reste  à lire quelques chapitres du On a sauvé le monde de Dominique Fernandez prêté par M.H.

De Gide je n’ai pas noté à quelle date il écrivit  qu’un jeune de sa génération  se devait  de choisir entre Hitler et Staline. Le 27 Juillet 1931 il rapportait ceci : « Je voudrais crier très haut ma sympathie pour la Russie…vivre assez pour voir la réussite de cet énorme effort…Voir ce  que peut donner un état sans religion, une société sans famille. ». Le choix de Gide a 62 ans: la Russie de Staline.

Hors le narrateur de On a sauvé le monde  goûte au cadre italien de Mussolini (qu’il faut dans cet article associer avec prudence à Hitler) et à celui de Staline. Le roman, paru en 2014, écrit par un homme de 75 ans, peut vraisemblablement se situer dans les années 1930/1935. Le narrateur, étudiant en art (spécialiste de Poussin) peut avoir une vingtaine d’années.

Je trouve dans cette confrontation d’expériences réelles du passé pour l’un avec la reconstitution d’une époque révolue pour l’autre plusieurs pistes de pensées : quelle force ou quelle intelligence – à moins qu’il ne s’agisse d’intuition- faut-il avoir pour cerner son époque ? De  l’éducation, de la culture, du vécu, des accidents de la vie , des rencontres ,  duquel de ces domaines qui peut nous avoir façonnés faut-il se méfier?  Ont-ils affiné ou perturbé notre regard et notre compréhension? Ce problème des choix est le même dans le domaine de l’art. Suivre le  récit du Romain- Romano  homosexuel  de  On a sauvé le monde  est une piste de réflexions sur l’art et le monde politique. Gageons que les lecteurs voudront à Rome , au Louvre dans les livres, revisiter Poussin, Le Caravage, les peintres russes du XIème et du XXème…

De Dominique Fernandez je préfère  Mère Méditerranée, livre de récits et de voyages, à  Porporino ou les mystères de Naples roman que je n’ai pu terminer. Comprenez que là encore l’écriture du roman-narration n’est pas ce que j’ai le plus apprécié. Les dialogues surtout qui se veulent trop démonstratifs m’ont parfois gênée. Mais qu’importe : la trame espionnage et sentiments est un  bon prétexte. GHV

Étiquettes : , , , , , , , , ,

About trainsurtrainghv

Le blog initié pour extraire de leurs carnets mes croquis du train (GHV:banlieue, quotidien, voyage petit, paroles singulières), prend corps avec les mots d'Evelyne (ELB: déambulations parisiennes et banlieusardes, sensations et constats et depuis peu retour sur le Lot). La palette de notre enfance quercynoise nous autorise ce regard particulier sur le monde citadin et banlieusard et sur la vie en province. GHV

2 responses to “De André Gide à Dominique Fernandez.”

  1. manh14 says :

    Même avec intuition et intelligence je ne pense pas qu’on puisse Décrypter ce qui fait l’orientation profonde de son époque. On est trop « engagé », impliqué. Sur le plan historique, où l’on voit plus clair, on entre en affinité selon ses goûts, le crois. Moi c’est l’Antiquité, les 16eme et 18eme siècles…C’est une question d’admiration, d’affinités. Je crois qu’il n’y a que des vérités relatives…
    Merci pour cet intéressant article.
    Hervé

    J'aime

    • trainsurtrainghv says :

      Importance des valeurs aussi je suppose. L’antiquité a du vous alerter sur le thème. Je regrette de ne pas avoir été assez conseilléE dans ce sens dans mon éducation et d’être un de ces esprits à la dérive pour lequel l’essentiel n’est pas toujours évident…D’où cet intérêt pour le « journal » qui permet comparaisons, questionnement et reconnaissances de pensées intelligemment énoncées…
      Je vais laisser le blog pour quelques jours sauf si je croise un ordinateur.
      Cordialement.
      Huguette Galante

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :