Noces à Tipasa .

bonheurcamus1

Ce soir me voilà assise devant l’ordinateur avec l’intention de scanner un dessin fait de mémoire d’une femme aperçue à la sortie du Auchan mercredi après-midi. Souvenir d’une minute intense , d’un moment d’émotion…Une femme pauvre, forte.

Mais je ne trouve pas mon dernier carnet. Je n’ai aucune idée de l’endroit où j’ai pu l’abandonner…et ce sera bien  le premier  perdu ! Numéro 127 ou 128…

Voilà qui devrait me contrarier. A peine si morose je peine un peu en ajoutant un coup de pinceau numérique sur ce jeune gars choisi dans le carnet précédent . J’agraphe en  lettres menues cette citation de Camus tirée de Noces  à Tipasa.  Sur la terre algérienne ,sa jeunesse en oriflamme, il goûte  du vent, de la chaleur, de l’eau et de la lumière les caresses enivrantes. Et la quiétude m’est revenue à feuilleter les pages du livre puis à rechercher cette photo tirée  d’un blog ami .

 http://frederiquelkamili.wordpress.com/2012/08/11/les-hommes-en-leur-jeune-age/

Le livre:  Noces,suivi de L’Eté . Poche folio . Albert Camus

GHV

Publicités

Étiquettes : , , ,

About trainsurtrainghv

Le blog initié pour extraire de leurs carnets mes croquis du train (GHV:banlieue, quotidien, voyage petit, paroles singulières), prend corps avec les mots d'Evelyne (ELB: déambulations parisiennes et banlieusardes, sensations et constats et depuis peu retour sur le Lot). La palette de notre enfance quercynoise nous autorise ce regard particulier sur le monde citadin et banlieusard et sur la vie en province. GHV

5 responses to “Noces à Tipasa .”

  1. hyacinthe46Laplaze says :

    « Au printemps, Tipasa est habitée par les dieux et les dieux parlent dans le soleil et l´odeur des absinthes, la mer cuirassée d´argent, le ciel bleu écru, les ruines couvertes de fleurs et la lumière à gros bouillons dans les amas de pierres… »
    Irrésistible Camus! Tu me provoques, Huguette? Alors, je ne peux résister à une autre citation de Camus :
    « La mer, les pluies, le besoin, le désir, la lutte contre la mort, voilà ce qui nous réunit tous ».

    J'aime

  2. croquedessin says :

    Combien de carnets 127- 128 ? Cela en fait des croquis !

    J'aime

  3. manh14 says :

    Un dessin et une citation qui font bien plaisir. Camus a été mon maître à penser. Je ne connais personne, à part Saint Ex, qui ait une plus grande probité intellectuelle que lui. La douceur du dessin s’harmonise parfaitement avec le propos. Super.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :