Ainsi va le jour.6

les yeux posés1Yeux posés sur…Ainsi va le jour. GHV. 2012

 Voilà déjà une semaine que j’ai retrouvé avec plaisir le pont métallique et le pin sur le toit. Ce qui m’a fait penser à Valéry et son poème mais je n’ai pas vu de colombes marcher sur le toit.
Ma journée a été émaillée de clins d’œil littéraires ou bien c’est moi qui étais davantage disponible ou rêveuse.

Ainsi, rentrant de ma pause déjeuner, levant le nez, je prête attention à la grande porte du numéro 55, rue de Caulaincourt et une plaque en hauteur m’indique que là, durant 25 ans vécut Louis Nucéra. Sur les conseils d’un oncle, il y a bien longtemps, je lis Chemin de la lanterne et tombe sous le charme de ce style classique et savoureux où j’entends l’accent provençal. Ce Niçois, de la bande des Copains d’abord, est passionné par les chats et le vélo. Ami de René Fallet, autre écrivain dingue de la petite reine- et de Brassens qu’il a connu lorsqu’il était journaliste à Nice. Les contes du lapin Agile et Mes ports d’attache, deux autres livres qui m’ont marquée.

L’année 2014 débute et comme Dominique, lectrice de ce blog dont j’ai fait la connaissance à l’exposition d’Huguette, j’espère un nouveau Modiano. Aucune résolution particulière, poursuite des engagements pris et bien sûr, comme vous tous, je vais continuer à cultiver mon jardin et l’amitié. Le dialogue permanent avec soi, les autres et le monde se poursuit, inlassable avec les interrogations futiles comme les plus sérieuses qui font le tissu de nos jours et les défont aussi. En tout cas elles les nourrissent et les tiennent entre le permanent et l’éphémère.

Au café Le Refuge j’ai retrouvé les habitués. Accoudés au comptoir. Tout le monde se connaît et prend soin de chacun parlant du temps, du travail, de la douceur de l’air, de ses rhumatismes, de cinéma, de politique. Les plus jeunes, tout en buvant leur café, continuent à travailler sur leur ordinateur dont l’écran rend le visage luminescent. Cet illusion du translucide leur donne un air d’irréalité. D’autres, moins jeunes, lisent le Parisien et le commentent. Pendant deux jours, la semaine dernière, le quotidien s’est intéressé aux librairies de quartier qui ont du mal à s’en sortir face aux ventes en ligne. Nombreux ont été obligés de fermer boutique. Une mesure qui soutiendrait vraiment les librairies serait celle de réorganiser la distribution et de réduire les délais de livraison.

Le jour avance, l’air de rien. L’encre de la nuit qui arrive, me semble moins épaisse. Les Blondes Ogresses devant lesquelles je passe le soir, sont toujours en place et bien campées. A la faveur de quelques minutes supplémentaires tout doucement nous allons vers le printemps et je sais que nous sommes nombreux à guetter le premier chant du coucou ou la première primevère.

Aussi pour rester en littérature et se faire plaisir, je pense avec beaucoup d’émotion et de respect à Pierre Bergounioux qui ne tardera pas à noter dans ses carnets, le premier chant du merle ainsi que l’éclosion de la première jonquille.
Pour ma part, je viens de chanter, de répéter et surtout d’essayer de rester dans ma voix-que je découvre- et ce n’est pas facile. C’est très joyeux et swing puisque c’est du Gershwin que nous travaillons en ce moment.

Pour découvrir Louis Nucéra, quelques livres :
Chemin de la lanterne L de poche
Les contes du lapin Agile Folio
Sa majesté le chat carnets de notes d’un amoureux Archipel
Mes ports d’attache Les cahiers rouges Grasset

Grand prix littéraire de la langue française, il est mort en 2000 à vélo, fauché par un automobiliste.

ELB

Étiquettes : , , , , , , ,

Trackbacks / Pingbacks

  1. Ainsi va le jour. | trainsurtrainghv et hyacinthe46 - 21 février 2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :