Archive | janvier 2014

John Grisham

31janvier

Femme du dernier jour de janvier, menue -j’allais écrire exigue- , cassée sur sa lecture. .. Puisque j’ai abandonné ce que je recherche d’essentiel dans un  croquis pour noter l’accessoire, c’est à dire  le sac Jack Morino- boulevard St germain  ( fringues pour hommes? )  et le titre  du livre lu  me voilà rentrée chez moi et partie pour une enquête Internet en quête de ce que justement le superflu peut révéler.

John Grisham n’est pas  titre comme le laissait supposer l’importance de la typographie mais l’auteur. Je suppose  que lire du Grisham va de soi et est plus important que retenir le titre de l’une de ses histoires policières…Je ne connais rien de lui.

Col de fourrure, vêtements confortables, adaptés à la saison . Cette personne  ne descend pas à Epinay sur Seine. Elle doit habiter plus bourgeoisement que moi Enghien ou Soisy sous Montmorency, Un père ou un compagnon  occupent ses pensées.

Nous nous serons cotoyées exactement dix minutes;

D’une chose je ne sais rien , je ne peux la juger.GHV

Publicités

Haïku du jour.

La lune sur scène

A cassé son projecteur-

Pas vue pas prise.

ELB

Les terrassiers.

manoeuvres

Dessin souvenir, c’est à dire réalisé  de retour chez moi ,scannage du carnet ,copié-collé  et calque en négatif sur l’ordinateur …

. Dessin souvenir de  terrassiers occupés au bétonnage d’un trottoir  d’Epinay  sur Seine. C’était hier en rentrant tout près de la gare,vers 14h. A ppuyé au grillage qui me séparait d’eux je suis restée longtemps à les observer. L’un d’eux du revers du râteau égalisait le sable que d’autres avaient déversé à la pelle.  Me fascinent  les outils , la terre attaquée, la pierre, les armatures de fer,  les cables et conduits mis à nus  sous les trottoirs éventrés, les machines bruyantes , les hommes et leurs gestes lents et minutieux .  Je m’arrête de même et regarde lorsque le jardinier bêche, bine, arrache, trace…GHV