Plus que gris.

Le pochard

15H15 rue du faubourg st Denis; cette scène m’attire et pour peu j’aurai pu être de ceux qui s’activent et s’inquiètent.  Le soleil s’est imposé après l’orage. Je dépasse le groupe , L’homme affalé est bien vêtu ; autour de lui des indiens ou des pakistanais . J’entends: »c’est que à dix heures ce matin j’avais déjà bu dix vodkas… »

Je fais le dessin de mémoire. Trahison du bic invité à traiter le sujet en silhouettes noires et imprécises et qui se complait dans les détails et le réalisme.

GHV

Publicités

Étiquettes : , , ,

About trainsurtrainghv

Le blog initié pour extraire de leurs carnets mes croquis du train (GHV:banlieue, quotidien, voyage petit, paroles singulières), prend corps avec les mots d'Evelyne (ELB: déambulations parisiennes et banlieusardes, sensations et constats et depuis peu retour sur le Lot). La palette de notre enfance quercynoise nous autorise ce regard particulier sur le monde citadin et banlieusard et sur la vie en province. GHV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :