Image d’aujourd’hui, pratique d’hier…

IMG_2891 IMG_2892

J’ai quelque peu trié mes photos et suis retombée, effarée sur une petite série datant du 24 août, soit la veille de mon retour en région parisienne.
Un peu avant midi, au carrefour d’une petite route de campagne lotoise entre Gramat et Rignac, à huit kms de Rocamadour, tout juste sortie de ma relecture d’Un cœur simple sur les conseils d’une sœur, j’ai cru rêver.

On était bien le 24 août 2013. J’avais mon appareil photo. Cela m’a évité de me pincer. Un peu abasourdie par le spectacle et ce n’était pas la Fête Dieu à laquelle souhaitait tant participer l’héroïne de Flaubert ou à laquelle avait participé ma grand-mère, fille de Marie.

Deux jeunes filles sur la petite route et semblant se diriger vers Rignac, portaient bannières tournées vers le pré dit de Bournerie où paissaient vaches et moutons de mon enfance, l’agitant un peu, paraissant faire des signes. Je ne comprenais pas. Elles auraient pu avoir une apparition mais non. Passé le carrefour avec ma trottinette bleu des vacances lotoises, je m’aperçus très vite qu’une file de personnes descendait la portion de route pentue venant de Gramat que me cachaient jusque-là les arbres en bordure.

Et là, stupéfaite par cette cohorte colorée et visiblement décidée avec adolescents, enfants à pied ou dans la poussette, jeunes trentenaires, quadra et quinquas priaient et chantaient ; pourquoi pas ? La route est à tout le monde. Des jeunes prêtres en soutane et curés avec surplis blanc brodé comme au temps où l’on bénissait les troupeaux, semblaient orchestrer le tout. Je me suis demandée si un grand péril menaçait pour de la sorte, s’exhiber. Tant d’emphase d’un autre âge m’a inquiétée. J’en avais connaissance par les médias, bien sûr, et ce que donne à voir la rue, de ce retour au religieux de quelque côté qu’il vienne mais ces bannières soyeuses qui soudain, fleurissaient là, sous mes yeux, me saisissaient et quand je vis un porte-voix et le drapeau français, j’étais plus qu’interloquée. Il y avait là quelque chose de guerrier.

Peu importe le motif ; je viens d’apprendre que l’on fêtait le millénaire du pèlerinage de Rocamadour. La vierge noire- qui était loin d’être la seule au Moyen-Age – a dû en pâlir.

Dieu exigerait-il, tout à coup des frontières ? Je ne sais mais ce dont je suis sûre c’est que la République est peut-être bien en danger.

Mais où sont donc passé les brebis ?

ELB

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :