Crépuscule un lundi .

 

 

lundii10dec2012  10 décembre 2012

Le soir tombe, le train aurait déjà du partir. Ceux qui sont assis font  abstraction du flux des derniers arrivants qu’arrange bien l’aubaine de ce retard.

« Hébétude » écrit Evelyne dans Trainsurtrain , hébétude bien différente pour celle qui attend le départ mais provoquée là par les facteurs cumulés  tel le passage rapide du froid crispant à la chaleur du wagon, du béton des quais  au confort d’un siège , de l’agitation des bureaux et de la rue au repos conquis pour quelques minutes sur un avant frénétique et un après à gérer dans la nuit des banlieues, l’appartement ou le pavillon …

Étiquettes : , ,

About trainsurtrainghv

Le blog initié pour extraire de leurs carnets mes croquis du train (GHV:banlieue, quotidien, voyage petit, paroles singulières), prend corps avec les mots d'Evelyne (ELB: déambulations parisiennes et banlieusardes, sensations et constats et depuis peu retour sur le Lot). La palette de notre enfance quercynoise nous autorise ce regard particulier sur le monde citadin et banlieusard et sur la vie en province. GHV

One response to “Crépuscule un lundi .”

  1. Galante léa says :

    Vivement que tu prennes l’avion 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :