En rentrant des vosges

En rentrant des Vosges février 2012.

neigedutrain1

neigedutrain2

Neigedutrain

Comme toujours, du train je fais des photos. Le paysage qui défile me fascine. Ce jour-là, il y avait une fine pellicule de neige qui traînait encore.

L’effet de la vitesse rend l’image floue, mystérieuse et lardée de coups de pinceaux.

      Des cristaux noirs de neige

      Le train a heurté

      Pâleur de l’hiver

Haïku:

Au départ, c’est le premier vers d’un poème. Le rythme japonais en une respiration(=1 phrase) La métrique est: 5/7/5.

Il tient dans 3 lignes. Il doit se lire deux fois(temps de l’écho intérieur)

3 vers de 5/7/5 syllabes .Mais cela peut aussi être 7 /5/7 version moderne. Il faut qu’il contienne impérativement un mot indiquant la saison ; il y a un rapport à l’instant.
Si possible pas d’utilisation du je et du moi; utilisation d’allitérations et d’onomatopées souhaitable.

Règles définies au XVIII siècle.

Évoquer plutôt que décrire. C’est un bon exercice, une contrainte qui oblige à l’économie de mots  ce dont j’ai sérieusement besoin.

                     Se suivent rapides

                     Des ombres et des lumières

                     La fin de l’automne

Evelyne Laplaze Blaya.

Étiquettes : , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :