Le temps d’un voyage

 Tous les mêmes

Depuis des années prendre ce train là ( Epinay sur Seine,via Gare du Nord) sortir « le » carnet, un feutre fin, parfois  un  stylo et pendant  ces quelques minutes de trajet, dix exactement, capter un visage , une attitude…

 Il arrive que le train soit généreux,  s’attarde, m’offre pour un signal bloqué le temps d’enrichir un dessin , d’accumuler les croquis et quelques minutes de plaisir en prime.

.

C’était le 2 mai il y a quelques années. Quelques instants elle a abandonné la  revue  sur ses genoux.  Qui avait-t-il de si doux, de si léger dans le ciel printanier?

 Un lundi,et différente. Elle n’a pas de lien avec tous ceux et celles qui reprennent le chemin du  bureau, des magasins, des guichets, des salles de classe, des fabriques. Peut-être  a-t-elle abandonné depuis  quelques années déjà les préoccupations de ce monde là.

La jeunesse est inquiète, dense, et entière .

Parfois je passe et repasse ces dessins sur l’écran : certains sont associés à des souvenirs précis,  des conversations, quelque anecdote, ou la force d’une sensation. Tous, toutes je les ai choisis ou ils m’ont choisie . La plupart je les ai oubliés. Je recherche là une inconnue.

Le wagon cueille les mots, les brasse, les transporte et les rires aussi. Sur le quai l’accolade, chacune s’éloigne et nul ne les sait plus là.

C’était il y a plus de dix ans certainement. Un port de reine. Tout était gris et elle magnifique. Il faudrait savoir refuser  le typique, l’anecdote  et pourtant j’ai aimé retrouver les couleurs, les origines, la nostalgie.

Les poèmes sont des mots justes.

Étiquettes : , , , , , ,

About trainsurtrainghv

Le blog initié pour extraire de leurs carnets mes croquis du train (GHV:banlieue, quotidien, voyage petit, paroles singulières), prend corps avec les mots d'Evelyne (ELB: déambulations parisiennes et banlieusardes, sensations et constats et depuis peu retour sur le Lot). La palette de notre enfance quercynoise nous autorise ce regard particulier sur le monde citadin et banlieusard et sur la vie en province. GHV

2 responses to “Le temps d’un voyage”

  1. trainsurtrainghv says :

    Question de sensibilité et pour être allé sur votre blog je devine que nous avons des affinités quant au regard que nous portons aux êtres et à la nature. Merci.Huguette Galante.Ghv

    J'aime

  2. marilorgo says :

    J’aime beaucoup ces instantanés.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :